Actualités de la financière d'Uzès

test

La Valeur du mois par Hélène Moggio : Sartorius Stedim Biotech

Sartorius Stedim Biotech, filiale de l’allemand SARTORIUS AG  est l’un des principaux fournisseurs d’équipements et de services destinés au processus de développement, d’assurance qualité et de production dans l’industrie biopharmaceutique. Ses solutions intègrent les domaines de la fermentation, de la culture cellulaire, de la filtration, du stockage des fluides ainsi que des technologies de laboratoires.

La complémentarité des technologies et solutions proposées donnent à SSB les moyens de servir les grands comptes de la pharmacie et plus spécifiquement la biopharmacie dont les dernières générations de produits et les standards de qualité exigent de moderniser les process. Près de 60% des activités sont normalement récurrentes (équipements + consommables dont les poches stériles à usage unique utilisées dans les biotechnologies et la nutrition par perfusion).

Largement implanté en Europe, le groupe est également présent aux USA et en Asie qui représentent les principaux relais de croissance.

Actualités récentes :

Après un avertissement sur sa projection de Chiffre d’affaires pour l’exercice actuel, le titre Sartorius Stedim a souffert en Bourse en revenant en dessous de 300€ (37 fois les bénéfices 2022 cependant !)  La société s’attendait à une normalisation de sa croissance 2022 après une année record en 2021 grâce à ses produits servant à la composition des vaccins et les médicaments contre le Covid-19. Elle révise cette croissance de 23.5% à +15% mais maintient sa marge d’EBITDA de plus de 35%. Le résultat net sur neuf mois s’est par ailleurs établi à 689,4 millions d’euros, en hausse de 63% sur un an.

La hausse du chiffre d’affaires a été portée par une croissance organique, tandis que les acquisitions ont contribué à environ deux points de pourcentage de cette hausse, comme anticipé. Avec l’acquisition d’Albumedix, la société a étendu son portefeuille, ajoutant un composant essentiel pour la fabrication de produits biopharmaceutiques innovants, notamment pour les modalités telles que les thérapies cellulaires ou virales et les vaccins.

Le bilan et la croissance restent solides et nous pensons que le recul récent peut être l’occasion de commencer une position sur le titre.

Hélène Moggio

test

[ VU dans la Presse 📰• Le fonds Uzès Grands Crus • H24FINANCE ]

🍷 " 𝐷𝑒́𝑐𝑜𝑟𝑟𝑒́𝑙𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛, 𝑓𝑎𝑖𝑏𝑙𝑒 𝑣𝑜𝑙𝑎𝑡𝑖𝑙𝑖𝑡𝑒́ 𝑒𝑡 𝑝𝑒𝑟𝑓𝑜𝑟𝑚𝑎𝑛𝑐𝑒𝑠 𝑒́𝑙𝑒𝑣𝑒́𝑒𝑠 𝑑𝑒𝑝𝑢𝑖𝑠 𝑙𝑎 𝑓𝑖𝑛 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑠𝑒𝑐𝑜𝑛𝑑𝑒 𝑔𝑢𝑒𝑟𝑟𝑒 𝑚𝑜𝑛𝑑𝑖𝑎𝑙𝑒... 𝐿𝑒 𝑚𝑎𝑟𝑐ℎ𝑒́ 𝑑𝑢 𝑣𝑖𝑛 𝑝𝑟𝑒́𝑠𝑒𝑛𝑡𝑒 𝑑𝑒𝑠 𝑐𝑎𝑟𝑎𝑐𝑡𝑒́𝑟𝑖𝑠𝑡𝑖𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑠𝑖𝑚𝑖𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒𝑠 𝑎̀ 𝑐𝑒𝑙𝑢𝑖 𝑑𝑢 𝑙𝑢𝑥𝑒. "

➡️ Retrouvez l'intégralité de l'interview de Hugues Lapauw, analyste oenologue du fonds Uzès Grands Crus aux côtés du gérant Jean Marie Godet : https://bit.ly/3NpgZZQ
 

test

La valeur du mois par Vincent Courtois: Trigano

Trigano a publié un 4ème trimestre 2021/22 meilleur qu’attendu avec un message prometteur pour la nouvelle saison 2022/23 (clôture à fin août) et le moyen terme.

Cet acteur européen du loisir, entièrement intégré, a pour activité principale la conception, la fabrication et la commercialisation (à travers ses 47 points de ventes en France) de Véhicules de Loisirs (92% du CA groupe) : caravanes, campings cars, résidences mobiles, commercialisés sous plus de 25 marques dont Chausson, Challenger, Autostar, Notin pour les plus connues. Le solde (8%) regroupe les activités historiques du groupe (matériel de camping, tentes), les remorques et les équipements de jardin. 

Si l’engouement des consommateurs pour les campings cars est très fort depuis la fin du 1er confinement en 2020 (+21% selon la Fédération européenne du caravaning entre mars 2020 et mars 2021), l’activité de Trigano a pâti en 2022 des conséquences du Covid sur la chaîne d’approvisionnement des châssis (ceux de Fiat, son 1er fournisseur avec plus de 50% des volumes mais aussi Ford et Mercedes). Sa production ainsi bridée, le groupe a dû revoir en baisse ses prévisions de production en cours d’exercice.

A ce sujet, la très bonne nouvelle du 4ème trimestre fait état d’une amélioration de la situation sur le front des livraisons de châssis avec un retour progressif à la normal, alimentant la confiance du groupe pour la nouvelle saison sur ses perspectives de croissance, tant en volumes, sécurisés par les livraisons des campings cars de 2022 et 2023, qu’en prix, avec une hausse moyenne de +7% attendu sur l’exercice. Le dernier salon du Véhicule de Loisir au Bourget a confirmé cette tendance avec une hausse de la fréquentation et des commandes.

La recherche de proximité avec la nature et de produits de substitution (campings cars) dans un contexte inflationniste et de hausse des prix du pétrole sont autant d’arguments positifs qui maintiendront la dynamique de ce marché à court et moyen terme. Viennent s’ajouter 2 éléments qui soutiendront le marché en 2024 et au-delà : 1/ la « Van-life », une nouvelle tendance portée par les jeunes consommateurs dont la dynamique devrait accélérer avec une part de marché qui pourrait représenter 50% (vs 39% actuellement) des immatriculations de véhicules neufs pour le secteur français des camping-cars dans les prochaines années dans l’Hexagone. Le Van « Panama » répond à cette demande pour laquelle Trigano entend quadrupler les capacités de production de son site en Espagne, 2/ l’intégration des technologies électriques et hydrogène en même temps que l’évolution de la réglementation qui devrait profiter davantage aux constructeurs qu’au marché de l’occasion.

Au plan boursier, des perspectives porteuses sur le marché du VDL et une valorisation au plus bas nous incite à revenir sur le titre Trigano.

Vincent Courtois

 

test

Vous trouverez ci dessous la dispense d'acompte 2023: